Présentation du Centre Pilote

Présentation des objectifs du Centre pilote de l’UAP (Union Ardennaise des Pépiniéristes).

1. Pourquoi un Centre Pilote ?

La proposition de création d’un Centre pilote par l’UAP sur le plateau ardennais procède d’un constat, qui s’impose en Ardenne comme ailleurs. Le développement – mais aussi la survie – des entreprises exige d’elles un niveau de performance élevé.

Jusqu’il y a peu, les entreprises horticoles destinaient leurs produits ou leurs services à un marché de proximité où la concurrence n’était pas particulièrement exacerbée. Le siècle que nous vivons se caractérise par une ouverture spectaculaire des marchés. C’est le cas à l’intérieur du pays ainsi que dans les zones frontalières proches. C’est encore plus vrai pour les produits de grandes exportations (le sapin de Noël par exemple).

Réussir à relever le défi face à une concurrence effrénée nécessite impérativement de répondre à deux conditions :

- améliorer toujours la qualité du produit ou du service,
- contracter au maximum les coûts de production par le développement
et l’utilisation progressive de techniques de pointe.

C’est cet objectif que l’UAP vise en créant, avec l’aide de la Région Wallonne un « Centre Pilote » au service des horticulteurs wallons.

Le Centre Pilote « Sapins de Noël » est devenu une réalité. Il est fonctionnel depuis le 10 juillet 2006. Situé au cœur de l’Ardenne, son siège est à Neufchâteau. Son gestionnaire, ir Dominique RAYMACKERS, est Ingénieur des Eaux et Forêts. Il a 47 ans et a derrière lui une carrière lui ayant donné l’occasion d’acquérir un capital d’expérience non négligeable à l’étranger (Afrique – Asie du Sud-Est).

2. Les champs d’activité du Centre Pilote

2.1. Encadrement technique des producteurs

- Partout en Europe et ailleurs, les entreprises et les services
d’encadrement des producteurs améliorent leurs connaissances
permettant à ceux-ci de viser l’excellence.

Il importe non seulement de connaître ces résultats, mais aussi de les diffuser par des actions d’ information et de vulgarisation dynamique. Il s’agit en l’occurrence d’assurer une « veille scientifique permanente » et d’en faire bénéficier les entreprises horticoles par tous les moyens modernes de communication d’une part mais aussi par la visite « in situ » des producteurs concurrents.

- Recherche d’innovation

Avec divers partenaires tels que le CRA-W, les universités, mais aussi les firmes privées actives dans différentes secteurs (génétique, phytopharmacie, engrais, substrats de culture, etc.), le Centre Pilote « Sapins de Noël » (CPSN) a pour mission de mettre en place des dispositifs d’essais, et d’identifier ceux qui permettront d’améliorer la productivité et de les faire connaître à nos entreprises.

C’est une activité importante qui a déjà eu l’occasion d’être mise en oeuvre durant trois années par le biais de trois conventions annuelles avec la Région Wallonne. Les acquis de ces efforts sont loin d’être négligeables dans le domaine de la phytopharmacie.

Sur le plan de l’amélioration génétique des sapins de Noël, les travaux du partenaire scientifique (CRA-W) ciblent essentiellement le Sapin de Nordmann. C’est une recherche de longue haleine dont la poursuite, en collaboration avec le CPSN est de première importance.

L’espoir placé dans cette recherche commence à se concrétiser :

- les premières plantules de Sapin de Nordmann issues de la
multiplication végétative in vitro sont apparues,
- les premières fructifications des Nordmann sélectionnés et greffés en
verger à graine ont eu lieu en 2006.

2.2. Encadrement technico-économique

A côté des produits des pépinières forestières, qui alimentent et enrichissent la productivité de la forêt wallonne, la production de sapins de Noël, dont 80 % des produits sont destinés à l’exportation, constitue un des fleurons de l’horticulture wallonne.

Le développement de ce secteur nécessite un encadrement actif sur le plan technico- économique. Et notamment :

- une bonne connaissance de l’évolution constante de la demande dans
les divers pays de la Communauté Européenne,
- une bonne connaissance de l’offre des concurrents sur le marché
européen.

La production wallonne représente environ 5 % de la dite production.
Des pans de marché sont à conquérir et il est capital de bien connaître le milieu dans lequel cette course s’engage …

Dans cette optique, le CPSN développe une activité collective au profit des entreprises qui n’ont généralement pas la possibilité de le faire par leurs propres moyens.

Cette activité est menée en collaboration avec l’AWEx, et la valorisation des productions sur le marché belge est développée avec l’APAQ-W.

Grâce à la création d’un Centre Pilote pour le secteur de la production de sapins de Noël, la Région Wallonne s’est impliquée de manière claire et efficace afin de développer en altitude une horticulture génératrice de valeur ajoutée et d’emplois non menacés de délocalisation !

Page d'accueil de l'U.A.P.